Comment l'humidité peut-elle affecter la croissance et la santé de vos plantes et comment la contrôler ?

Publié par Nathalie le

Comment l'humidité peut-elle affecter la croissance et la santé de vos plantes et comment la contrôler ?

Pour garantir une meilleure croissance à vos plantes, il est important de tenir compte de l’humidité à laquelle elles sont exposées. Cette même humidité permettra de préserver ou non la santé de votre culture.

Pour ce faire, il y a quelques éléments qu’il vous faut observer, et ce, afin de mieux contrôler l’humidité.

La relation entre la croissance des plantes et l’humidité


Les plantes ajustent continuellement leurs stomates selon le déficit hygrométrique et l’humidité de l’air. Un taux d’humidité élevé pourrait avoir des répercussions néfastes pour vos plantes.

Sachez que l’utilisation de l’eau par la plante sera ralentie, ce qui, par conséquent, compromettra la qualité de celle-ci. Et ce, même si les stomates restent ouverts.



Vous pourriez aussi aimer cet article de blog: Comment faire de l'humidité dans une cave à vin ?



L’humidité peut alors être diminuée en ventilant la serre par le toit et par les parois latérales. Si le taux d’humidité est très bas et que la transpiration qui en découle est trop élevée, la plante fermera ses stomates pour minimiser la perte d’eau et le flétrissement.

Toutefois, sachez que cela risque de ralentir la photosynthèse, par extension la croissance de la plante.

Mise en exergue du processus de photosynthèse


La photosynthèse est tout simplement le processus par lequel le dioxyde de carbone et l’eau sont fixés dans les feuilles. Cela pour qu’il y ait une meilleure production des sucres qui sont utilisés pour l’énergie et la croissance de la plante.

Lorsque la température est élevée et que l’humidité est normale, cela va favoriser l’ouverture des stomates, laissant le dioxyde de carbone pénétrer pour que la photosynthèse soit activée.

Dans le cas où l’air est excessivement sec et que la plante finit par flétrir, cela veut tout simplement dire que les stomates se referment, réduisant ainsi l’activité photosynthétique et la croissance.

humidite idéale pour une plante


Contrôler dans la mesure du possible l’humidité


On a plus tendance à imbiber nos plantes d’eau. Mais, trop d’eau nuise à la santé de votre culture de plantes. Il faut donc maintenir un certain niveau d’humidité dans la serre sans pour autant atteindre le point de rosée.

Les gouttes de rosée sur les feuilles ont pour répercussion des risques de maladies en plus de minimiser l’absorption de l’eau par la culture. Cela va entraîner des problèmes de nutrition pour l’intégralité de vos plantes.

Attention, il faut absolument éviter les fluctuations de températures soudaines et ajuster les pratiques d’irrigation en vous basant sur l’environnement de la serre et des conditions météorologiques.

hygrometre-pour-plante-indicateur-led-


Procéder à la mesure de la perte d’eau des plantes


Pour avoir un certain contrôle sur l’humidité de vos plantes, il est requis de mesurer la perte d’eau de celles-ci. L’humidité se réfère tout bonnement à la quantité de vapeur d’eau dans l’air. La quantité de vapeur d’eau contenue dans l’air dépend principalement de la température de l’air.

L’air chaud, par exemple, contient plus d’humidité lorsqu’on le compare à l’air froid. L’humidité dépend aussi de la pression de l’air, ajoutons que l’humidité de l’air signifie tout simplement une humidité relative.

Il s’agit du rapport entre la quantité de vapeur d’eau contenue dans l’air et la quantité maximale de vapeur d’eau que peut contenir l’air à saturation.

En somme, l’humidité relative est la manière la plus courante d’exprimer le taux d’humidité de l’air. Elle n’exprime malencontreusement pas la perte d’eau par les plantes.

mesurer l'hygrometrie d'une plante


L’importance du déficit hygrométrique pour vos plantes


Le processus de perte d’eau par les feuilles des plantes est appelé la transpiration. C’est-à-dire que si le déficit hygrométrique est faible, les stomates de la plante se referment et celle-ci n’absorbe que peu d’eau et d’éléments nutritifs.

Le déficit hygrométrique est un élément important à connaître puisqu’il va servir à:

  • Gérer les arrosages de vos plantes,
  • Déterminer si les échanges d’air sont requis pour le bien-être des plantes,
  • Savoir si la température de l’air doit être augmentée afin qu’il y ait plus d’eau pour les plantes.

Ainsi, le déficit hygrométrique est plus précis pour déterminer si vous souhaitez connaître la perte d’eau de votre plante. Il représente la différence entre la pression de vapeur au sein de la feuille et la pression de vapeur de l’air.

Si jamais le déficit est grand, cela veut dire que la pression de vapeur à l’intérieur de la plante est plus élevée que l’air extérieur.

hygromètres thermomètres et station meteo


--------------------------------

Et pour davantage de conseils sur votre santé ainsi que sur le trio gagnant: humidificateurs d'air - huiles essentielles - hygromètres, n'oubliez pas de télécharger votre ebook gratuit en vous inscrivant à la newsletter, ou en cliquant directement sur la page du produit en libre téléchargement ci-dessous !


ebook-gratuit-pdf-bien-être-humidificateurs-dair-huiles-essentielles-2c

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.

{% include 'toto' %}